TEP au FDG ("sucre" marqué au fluor)

Comment se déroule l’examen ?

  • Durée totale : 2h30 à 3 h.
  • Vous aurez une consultation avec le médecin qui vérifiera également qu’il n’y a pas de contre-indication à réaliser cet examen.
  • Vous serez installé(e) dans un box individuel.
  • Après vérification de votre taux de glycémie, une perfusion sera posée, puis l’injection de 18FDG (Fluoro-Désoxy-Glucose marqué au Fluor 18) sera réalisée.
  • Il faudra alors attendre 1 h, en respectant les consignes de repos strict (ne pas lire, ne pas manger, ni mâcher de chewing-gum).
  • La durée des images est d’environ 30 min.
  • À la fin de l’examen, on vous demandera de patienter quelques minutes supplémentaires afin que le médecin vérifie la qualité des images et décide s’il est nécessaire de faire des images complémentaires.
  • Le résultat sera directement envoyé au médecin prescripteur dans les 24 à 48 h.

Y a-t-il une préparation spéciale et quels sont les risques de cet examen ? 

  • Merci d’apporter les examens récents (TDM, IRM) ainsi que vos examens TEP si vous en avez réalisé dans un autre centre.
  • Il faut respecter un certain délai après certains traitements (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie). Ceci sera vérifié lors de la prise de rendez-vous et la consultation préalable avec le médecin.
  • Il faut être à jeun depuis 6 h. Vous pouvez cependant boire de l’eau plate et prendre vos médicaments habituels.
  • Il faut éviter les efforts musculaires intenses au cours des 48 h précédant l’examen.
  • Il n’y a pas de risque d’allergie ni d’effets secondaires après l’injection de FDG.
  • Si vous êtes diabétique, la secrétaire vous indiquera comment prendre votre traitement antidiabétique au moment de la prise de RDV.
  • Un dosage de glycémie vous sera demandé 48 h avant l’examen, qui devra nous être commnuniqué.

Quels sont les bénéfices cliniques attendus ? 

  • La TEP-TDM (ou Pet Scan) est une technique d’imagerie médicale qui est surtout utilisée en cancérologie.
  • Elle permet d’améliorer la détection de plusieurs pathologies tumorales, de préciser le bilan d’extension, de suivre la réponse au traitement et de dépister les éventuelles récidives avec une meilleure sensibilité.

Elle permet également :

  • de détecter les foyers infectieux profonds et osseux,
  • d’évaluer l’évolutivité de certaines maladies inflammatoires (sarcoïdose, artérites inflammatoires),
  • d’apprécier l’efficacité des thérapeutiques utilisées.
Apporter votre Carte Vitale pour une prise en charge directe par votre Caisse de Sécurité Sociale.

Comment venir ?

Liens utiles